Le pacte de responsabilité est "un échec", selon Emmanuel Macron

Le ministre de l'Economie a dénoncé le faible nombre d'accords signés dans le cadre de ce dispositif porté par le gouvernement, lors d'un entretien mardi sur Radio Classique.

Le ministre de l\'Economie Emmanuel Macron arrive à l\'Elysée, à Paris, le 27 novembre 2014.
Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron arrive à l'Elysée, à Paris, le 27 novembre 2014. (AURÉLIEN MORISSARD / CITIZENSIDE)

Emmanuel Macron ne mâche pas ses mots. Le ministre de l'Economie, invité de Radio Classique mardi 2 décembre, a dénoncé le manque d'avancées du pacte de responsabilité. "Dans 'pacte de responsabilité', il y a le mot 'responsabilité'. Aujourd'hui, il y a très peu d'accords de branches qui sont signés. C'est un échec et aujourd'hui, c'est aussi le sien", a-t-il affirmé, en référence au patron du Medef, Pierre Gattaz.

Seuls deux accords de branche ont été signés

Emmanuel Macron a demandé à l'organisation patronale "de s'engager à la hauteur des enjeux et de l'effort que la nation a consenti". Chaque branche professionnelle doit engager des négociations entre syndicats et patronat pour prévoir des contreparties aux 40 milliards d'euros de baisses de prélèvements accordées aux entreprises. Seuls deux accords ont été signés à ce jour, alors que la moitié des 50 principales branches professionnelles n'avaient pas encore planifié de négociations début novembre. 

Le rappel à l'ordre du ministre de l'Economie intervient à la veille d'une journée de mobilisation contre la politique économique du gouvernement, à l'appel du Medef. Quelques 10 000 patrons sont descendus dans les rues de Paris et Toulouse (Haute-Garonne), lundi 1er décembre, pour protester eux aussi contre "une politique qui a progressivement étouffé les entreprises de toutes tailles". Le mouvement de protestation des chefs d'entreprises doit durer toute la semaine.