Notre-Dame-des-Landes : un face à face émaillé de violences

De nouveaux affrontements ont eu lieu, ce dimanche 15 avril, à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Certains zadistes ne sont visiblement toujours pas décidés à quitter les lieux.

Voir la vidéo
france 2

À Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), les zadistes sont toujours aussi déterminés à rester sur place, ce dimanche 15 avril. Ils sont encore plusieurs dizaines à tenir tête aux gendarmes, au septième jour d'un face à face émaillé de violences. Le contraste est saisissant avec des images tournées plus tôt, quand des milliers d'anonymes sont venus apporter leur soutien aux habitants de la zone.

Le présage d'une nouvelle nuit tendue

Ces manifestants défendent, disent-ils, un mode de vie. Ils souhaitent rebâtir les abris détruits par les forces de l'ordre. Là où des squats ont été démantelés, ils rapportent une charpente, sous l'étroite surveillance des forces de l'ordre qui cette fois n'interviennent pas. Mais loin de l'ambiance bon enfant de l'après-midi, les affrontements ont repris. Face aux gendarmes, une centaine d'opposants parmi les plus radicaux présagent d'une nouvelle nuit tendue sur la ZAD.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRED TANNEAU / AFP)