Notre-Dame-des-Landes : le rapport du gouvernement sur l'aéroport repoussé d'une semaine ?

Selon France Inter, le rapport sur le projet contesté de l'aéroport ne sera pas remis vendredi. Edouard Philippe, qui sera en visite en Nouvelle-Calédonie, souhaiterait être présent lorsque le dossier sera rendu. 

Randonnée d\'opposants au transfert de l\'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 26 novembre 2017, sur le site prévu pour l\'infrastructure.
Randonnée d'opposants au transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 26 novembre 2017, sur le site prévu pour l'infrastructure. (FRED TANNEAU / AFP)

Le rapport sur le projet contesté de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique, ne sera très probablement pas rendu vendredi 1er décembre comme attendu, selon une information de France Inter.

Le rapport est rédigé

Les trois médiateurs désignés par le gouvernement pour trouver une solution à ce dossier rendront vraisemblablement leur rapport avec du retard, comme le confirme Matignon à France Inter. Dans ce contexte, des centaines d'opposants à la construction de ce nouvel aéroport ont randonné dimanche dans la ZAD.

Pendant six mois, près de 200 personnes, dont des opposant et des partisans, ont été entendues. Le retard sera peut-être d'une semaine, non pas parce que les médiateurs ne sont pas prêts - le rapport, de 150 pages environ, est rédigé - mais car Edouard Philippe préfère être là physiquement lorsque la décision sera rendue. Or vendredi, le Premier ministre se trouvera en Nouvelle-Calédonie.

Pas d'avis tranché dans le dossier

Selon France Inter, on ne devrait pas lire dans ce rapport de oui ou de non clair à la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Il ressemblera plus à une présentation des "plus" et des "moins" de chaque camp. C'est ce qui était prévu dans la lettre de mission des médiateurs avec, par exemple, un comparatif des coûts : quel investissement en cas de réaménagement de l'aéroport de Nantes ? Quel argent nécessaire au contraire en cas de nouvel aéroport ?

Si aucun point de vue précis ne sera inscrit noir sur blanc, une tendance se dégagera-t-elle tout de même du rapport ? Il semblerait que non, selon une source proche du dossier, jointe par France Inter, qui prédit un casse-tête pour le gouvernement. La décision sera politique et elle doit être rendue d'ici la fin de l'année.