Notre-Dame-des-Landes : des violences à Nantes

10 000 personnes ont défilé ce samedi à Nantes afin de soutenir les zadistes de Notre-Dame-des-Landes. Dans un contexte tendu, la manifestation a dégénéré avec les forces de l’ordre.

Voir la vidéo

Nantes transformée en champ de bataille ce samedi. Alors que 10 000 manifestants s’étaient réunis pour dénoncer la politique du gouvernement, et une grande partie pour soutenir les zadistes de Notre-Dame-des-Landes, des échauffourées ont éclaté. Des jets de projectiles en tous genres ont été constatés sur les forces de l’ordre qui ont répliqué avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau. Les manifestants ont aussi retiré des pavés pour les jeter sur les forces de l’ordre.
Des violences qui divisent les badauds qui ont assisté à la scène. "On a 80 zadistes de blessés, dont certains, très gravement", déplore un Nantais. "Il y a des cocktails Molotov envoyés contre les gendarmes ; ce sont des gens qui travaillent comme tout le monde", lui répond un autre.

Des casseurs pointés du doigt

En début d’après-midi, une première manifestation avait rassemblé des cheminots, des étudiants et tous ceux hostiles à la politique du gouvernement. Ils ont été rejoints par ceux qui soutiennent les zadistes.
C’est à ce moment-là que tout a commencé à se tendre. Au milieu des 6 000 manifestants, 700 casseurs étaient venus en découdre. À Notre-Dame-des-Landes, des face-à-face ont également eu lieu à la veille d’un grand rassemblement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation avait lieu ce samedi 14 avril à Nantes pour soutenir la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Des affrontements ont éclaté. Une équipe de France 2 était sur place.
Une manifestation avait lieu ce samedi 14 avril à Nantes pour soutenir la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Des affrontements ont éclaté. Une équipe de France 2 était sur place. (France 2)