Notre-Dame-des-Landes : des milliers d'opposants attendus sur la ZAD pour fêter l'abandon du projet d'aéroport

Dans une ambiance carnavalesque, des militants anti-NDDL venus de toute la France doivent déambuler dans la ZAD, accompagnés de fanfares et de chars.

Des opposants à l\'aéroport de Notre-Dame-des-Landes fêtent l\'abandon du projet, le 17 janvier 2018, dans la ZAD. 
Des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes fêtent l'abandon du projet, le 17 janvier 2018, dans la ZAD.  (LOIC VENANCE / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"L'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, c'est fini." Des milliers d'opposants sont attendus, samedi 10 février, sur la ZAD pour fêter "la victoire de l'abandon" de ce projet quinquagénaire et réaffirmer leur détermination à gagner une deuxième bataille, celle de la gestion collective des terres.

Des militants anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes venus de toute la France, mais aussi d'Europe, doivent converger à la mi-journée sur ce territoire bocager de 1 650 hectares. Annoncé le 17 janvier par l'exécutif, l'abandon du nouvel aéroport nantais est devenu définitif vendredi avec l'expiration du décret qui le déclarait d'utilité publique (DUP), signé il y a dix ans.

Chars, fanfares et concerts

Pour célébrer cette victoire, les anti-aéroport ont prévu une "fête démesurée". Dans une ambiance carnavalesque, des milliers de personnes doivent déambuler dans la ZAD, accompagnées de fanfares et de chars, et festoyer jusque tard dans la nuit, autour de cinq scènes musicales. "Ce sera une fête grandiose, inouïe, hors norme. Comme la lutte", prédit Geneviève Coiffard, membre de la Coordination des opposants, qui regroupe une soixantaine de structures, associations, syndicats et partis politiques.