Cet article date de plus de quatre ans.

Quand les politiques sont physiquement pris à partie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Politique agression
Article rédigé par

Retour sur les agressions des politiques.

En janvier dernier, Manuel Valls a été agressé physiquement en marge d’un déplacement à Lamballe, en Bretagne, par un jeune homme de 18 ans qui se présentait comme proche des indépendantistes bretons.

Des agressions courantes ?

Manuel Valls n’est pas le premier homme politique a avoir été bousculé physiquement par des citoyens. Pendant son quinquennat, François Hollande avait été enfariné lors d’un meeting, et son agresseur interné pendant six semaines.

De même, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont échappé à une agression en 2007. Leur assaillant avait écopé d’une amende de 1200 euros. Ce n’est pas la seule déconvenue de Nicolas Sarkozy : quatre ans plus tard, en visite à Brax dans le Lot-et-Garonne, il avait été agrippé, et son agresseur condamné à six mois de prison avec sursis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.