Municipales : la droite pourrait reprendre des couleurs

À Paris, l'exemple de Rachida Dati, bien placée dans les sondages pour les municipales, redonne le sourire à la droite et l'espoir de tout un camp. Décryptage.

Et si elle était l'incarnation du renouveau de la droite ? Rachida Dati arrive en deuxième position dans les sondages à Paris pour les municipales dans deux mois, devant LREM. Un renouveau pour la droite ? "Le rapport gauche-droite est en train de se reconstituer dans de nombreuses grandes villes, comme à Paris d'après le dernier sondage du Journal du Dimanche, où Anne Hidalgo arrive en tête avec 25%, suivie de Rachida Dati avec 19%, et le candidat LREM Benjamin Griveaux quatre points derrière", explique Hélène Hug, journaliste au service politique de franceinfo sur le plateau du 23h. "Dans plusieurs grandes villes, les maires sortants sont en bonne place et pourraient sauver leurs fauteuils, comme Christian Estrosi à Nice (Alpes-Maritimes), Nicolas Florian à Bordeaux (Gironde) ou Arnaud Robinet à Reims (Marne). La droite n'est pas morte", ajoute-t-elle.

En panne de leaders

Mais sur le plan national, ce n'est pas si facile. "Si la droite réussit à gagner des villes en mars prochain, elle ne gouvernera pas pour autant le pays, elle a un problème de logiciel : quelle est sa ligne, où se situe-t-elle politiquement, que pense-t-elle de la réforme des retraites ? À toutes ces questions, il n'y a pas de réponses. Elle est inaudible", avance Hélène Hug. "Elle est aussi en panne de leaders : exit Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon, qui n'alimente plus que la chronique judiciaire. La génération suivante n'a pas su remonter la pente, comme Laurent Wauquiez ou Christian Jacob", termine la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Rachida Dati, lors d\'une réception à la Tour Eiffel, à Paris, le 6 octobre 2014.
Rachida Dati, lors d'une réception à la Tour Eiffel, à Paris, le 6 octobre 2014. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)