L'UMP confirme sa stratégie du ni-FN, ni-PS

Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il ne cautionne ni un vote PS, ni un vote FN en cas de non présence de l'UMP au second tour des départementales le 29 mars.

France 2

La droite ne votera ni pour les socialistes, ni pour les frontistes. C'est l'annonce faite par le chef de l'UMP Nicolas Sarkozy hier soir, après les premiers résultats des élections départementales, en cas d'absence de son parti au second tour.

Une stratégie qu'il entend confirmer ce lundi 23 mars, comme l'explique Guillaume Daret, en direct du siège de l'UMP : "Ni vote pour le Parti socialiste, ni vote pour le Front national, c'est clairement la ligne du patron de l'UMP, qui a par ailleurs rappelé son refus de toute alliance avec le FN."

Un premier test réussi pour Sarkozy

L'UMP est arrivé largement premier de ce scrutin du 22 mars (29,4% des voix), "un premier test grandeur nature pour Nicolas Sarkozy depuis son retour, et un test réussi. Il va donc continuer à faire campagne cette semaine", continue Guillaume Daret.

Le patron de la droite est ainsi attendu dans les Hauts-de-Seine, dans les Pyrénées-Orientales, ou encore dans le Nord.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy à Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne), le 20 mars 2015.
Nicolas Sarkozy à Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne), le 20 mars 2015. (CITIZENSIDE/FRANÇOIS LOOCK / AFP)