Coupe du monde 2022 : "Le football n’appartient pas qu’aux Occidentaux", Nicolas Sarkozy défend l'organisation du Mondial au Qatar

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, dans son édition du 23 octobre, l'ancien chef de l'Etat a défendu la tenue de la Coupe du monde de football au Qatar, à moins d'un mois de son ouverture.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'ancien président français Nicolas Sarkozy, lors de la cérémonie d'investiture d'Emmanuel Macron, le 7 mai 2022 à l'Elysée, à Paris.  (GONZALO FUENTES / POOL / AFP)

La Coupe du monde au Qatar ? Aucun problème pour Nicolas Sarkozy. Dans une interview donnée au JDD, dimanche 23 octobre, l'ancien président de la République a témoigné de son étonnement face aux polémiques qui précèdent la tenue de l'événement (du 20 novembre au 18 décembre). Impliqué dans l'enquête en France sur l'attribution de la compétition au pays du Golfe, notamment autour d'un déjeuner à l'Elysée le 23 novembre 2010, Nicolas Sarkozy réclame notamment que l'organisation soit jugée sur pièces, et non a priori.

"Le football est un sport universel et chaque région du monde doit pouvoir organiser une compétition internationale, estime-t-il. Le football n’appartient pas qu’aux Occidentaux, qu’ils soient Français, Anglais, Italiens ou Américains. C’est un sport qui rassemble. J’observe que tous les pays qui ont organisé des événements internationaux majeurs ces dernières années ont fait l’objet de multiples polémiques : la Chine, la Russie, le Brésil, aujourd’hui le Qatar. Nous devrions donner à chacun de ces pays hôtes la chance de démontrer son savoir-faire et attendre la façon dont se dérouleront ces événements avant de les juger."

Le Qatar est pointé du doigt sur les questions environnementales ou de respect des droits de l'homme. Début octobre, plusieurs ONG et associations ont dénoncé l'organisation de l'événement et appelé à un "boycott diplomatique". Selon un rapport d'Amnesty International, plus de 6 000 ouvriers sont morts pour construire les stades qui seront utilisés pour l'événement.

>> Complément d'enquête. Qatar 2022 : un scandale français ?

Plusieurs villes de France ont choisi de boycotter la compétition en ne mettant pas en place d'écrans géants ou de fans zones pour suivre les rencontres, comme à Paris. Une décision qui n'a pas manqué de faire sourire Nicolas Sarkozy dans les colonnes du JDD. "La mairie de Paris est, me semble-t-il, très satisfaite que les Qatariens possèdent et financent le club de la capitale, avance celui qui n'a jamais caché être un fidèle supporter du club parisien. Ils ont raison. Mais cela me semble plus engageant que d’installer un écran géant… Cette polémique est assez hypocrite." La Coupe du monde débute le 20 novembre prochain à Doha.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nicolas Sarkozy

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.