Cet article date de plus de neuf ans.

Nicolas Sarkozy évoque un ralentissement de la hausse du chômage

Le Président, Nicolas Sarkozy, a affirmé, lundi 26 mars sur France Info, que les chiffres du chômage publiés en fin de journée montreraient "une augmentation assez modérée" pour février. Mais c'est une autre phrase qui a fait le buzz.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Nicolas Sarkozy tient meeting à Strasbourg, le 22 mars 2012. (AFP - Eric Feferberg)

Le Président, Nicolas Sarkozy, a affirmé, lundi 26 mars sur France Info, que les chiffres du chômage publiés en fin de journée montreraient "une augmentation assez modérée" pour février. Mais c'est une autre phrase qui a fait le buzz.

La campagne, éclipsée un court temps par le drame de Toulouse et de Montauban, a bien repris.

Invité de la matinale de France Info, le chef de l'Etat a évoqué dans une formule "très politique" les dernières tendances du chômage, Il est aussi revenu sur le drame de Toulouse en parlant de "musulmans d'apparence". Une expression qui a aussiôt fait réagir la toile.

Hausse modérée du chômage

"Les chiffres de ce soir manifesteront une amélioration de la situation avec une baisse tendancielle de l'augmentation du nombre de chômeurs", a affirmé M. Sarkozy ajoutant aussitôt : "Cette augmentation sera assez modérée".

Selon le président, cela "témoigne d'une reprise économique sensible depuis que nous avons essayé de résoudre la crise financière de la Grèce, cette crise financière qui créait une crise de confiance, qui créait elle-même une crise économique".

En janvier, et pour le 5e mois consécutif, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité en France métropolitaine avait progressé de 5% pour atteindre 2,861 millions de personnes, soit 13 400 de plus qu'en décembre.

Les conséquences du drame de Toulouse

Interrogé sur la 29e Rencontre annuelle des musulmans de France, et suite au drame de Toulouse, le chef de l'Etat a indiqué "que ne seraient pas les bienvenus sur le territoire de la République un certain nombre de gens qui avaient été invités à ce congrès et qui tiennent, ou qui voulaient tenir, des discours qui ne sont pas compatibles avec l'idéal républicain".

Et de préciser. "J'ai indiqué à l'émir du Qatar lui-même que ce monsieur (Youssouf Al-Qaradhaoui) n'était pas le bienvenu sur le territoire de la République française", a-t-il précisé. "Il ne viendra pas. Cet homme d'origine égyptienne mais installé au Qatar, dont il aurait obtenu un passeport diplomatique, et connu, notamment, pour de violents propos antisémites ou justifiant le terrorisme.

La formule qui fait le buzz

Evoquant les suites du drame de Toulouse, M. Sarkozy a dit que les soldats tués par Merah étaient "musulmans d'apparence". Des propos qui ont fait réagir, entre autres, la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts : "Donc Sarkozy a vraiment dit "musulmans d'apparence"... Il va s'arrêter quand ? #insultendiaire", demande

"A marseille, ds le.metro, y'q pleins de gens à l'apparence musulmanes, mm certains flics, dois-je m'inquieter m. #Sarkozy ?", lance aussi du WordPresse sur son compte. "Le malaise et l'hallu de bon matin", commente pour sa part sur son compte Twitter.

Mais le plus sévère est signé du flingueur du web : "L'UMP devient de plus en plus FN... d'apparence", écrit-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.