Agressions sexuelles : après plusieurs accusations, Nicolas Hulot quitte la vie publique

Publié Mis à jour
Agressions sexuelles : suite à plusieurs accusations, Nicolas Hulot quitte la vie publique
Article rédigé par
B.Delombre, JM.Perroux - France 2
France Télévisions

Nicolas Hulot a officiellement annoncé son retrait de la vie politique et publique. Cette décision fait suite à plusieurs accusations d'agressions sexuelles à son encontre. Dans le magazine Envoyé Spécial diffusé le 25 novembre, plusieurs femmes l'accusent de harcèlement et d'agressions sexuelles. 

C'est le matin du mercredi 24 novembre que Nicolas Hulot s'est exprimé à la télévision, pour annoncer officiellement la fin de sa vie publique et de sa carrière politique. Sur BFM TV, l'ancien ministre de l'Environnement a fermement nié les faits de harcèlement et d'agressions sexuelles qui lui sont reprochés. "Ni de près ni de loin je n'ai commis ces actes. Ces affirmations sont purement mensongères" a-t-il affirmé "une fois pour toutes, fermement et définitivement"

Envoyé spécial recueille plusieurs témoignages

Ces accusations l'ont tout de même amené à prendre congé de toute activité publique, médiatique ou politique. Ainsi, il annonce quitter la présidence de sa fondation : "Je quitte définitivement la vie publique, tout simplement parce que je suis écœuré", a-t-il annoncé sur la chaîne d'information en continu. Après quatre années d'enquête, l'équipe d'Envoyé Spécial a recueilli des témoignages de plusieurs femmes qui affirment avoir été agressées par Nicolas Hulot. En 2018, l'ancien politique avait déjà fait l'objet d'accusations similaires. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.