Affaire Hulot : "Je refuse de payer pour quelque chose que je n'ai pas fait", déclare Mathieu Orphelin, l'ancien porte-parole de Yannick Jadot

Mathieu Orphelin, l'ancien porte-parole du candidat écologiste Yannick Jadot, a été mis à l'écart par l'équipe de campagne pour sa proximité avec Nicolas Hulot, accusé d'agressions sexuelles et de viol.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le député du Maine-et-Loire Mathieu Orphelin, à Nantes, le 24 juin 2021. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

"Il y avait plein d'autres manières de gérer cela." Invité sur le plateau de l'émission de France 5 "C à vous" lundi 29 novembre, Mathieu Orphelin, député du Maine-et-Loire et ancien porte-parole du candidat écologiste Yannick Jadot, a regretté la manière dont il a été écarté de l'équipe de campagne. Il a payé sa proximité avec Nicolas Hulot, dont il a été pendant 3 ans porte-parole de sa fondation, accusé par plusieurs femmes d'agressions sexuelles.

"Je refuse de payer pour quelque chose que je n'ai pas fait", a-t-il assuré. Il a estimé qu'il y "avait plein d'autres façons de gérer" cette situation, l'équipe de campagne aurait pu solliciter les femmes qui ont témoigné pour leur "demander si (il avait) pu être impliqué de près ou de loin". "J'ai trouvé la manière de Yannick Jadot par rapport à moi, un peu inélégante, a-t-il soufflé, mais ce n'est pas bien grave, je m'en sortirai."

"L'injustice, c'est pour les femmes"

Le député a précisé qu'il respectait "cette décision" qu'il ne vit pas comme une injustice. "L'injustice, c'est pour les femmes, moi, je ne suis pas une victime", a glissé l'élu. Il a également affirmé qu'il n'était "au courant de rien" et a ajouté avoir "découvert ces témoignages comme tout le monde" lors de la diffusion du magazine Envoyé Spécial sur France 2. "Je voyais Nicolas Hulot faire des blagues lourdes, être séducteur, mais jamais je n'ai vu de tels agissements", a-t-il ajouté, précisant avoir été "choqué" par ces témoignages. "Je ne crois pas au complot ou au coup monté, ces femmes ne se connaissent pas, il y a un certain nombre de similitudes" dans les récits, a-t-il déclaré. Il a enfin insisté sur l'importance du combat à mener contre les violences faites aux femmes : "On doit tout mettre en œuvre pour lutter contre ça, a-t-il conclu, c'est ce que je retiens."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nicolas Hulot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.