VIDEO. Xavier Bertrand compare Nicolas Dupont-Aignan à Pierre Laval après son ralliement à Marine Le Pen

Le président de la région Hauts-de-France estime que l'alliance d'entre-deux tours entre le président de Debout la France et la candidate frontiste rappelle l'attitude du numéro 2 du régime de Vichy.

BFM TV

Le président Les Républicains de la région Hauts-de-France tacle Nicolas Dupont-Aignan. Invité sur le plateau de BFM TV, dimanche 30 avril, Xavier Bertrand a estimé que son alliance d'entre-deux tours avec Marine Le Pen rappelait l'attitude du vice-président du Conseil des ministres pendant le gouvernement de Vichy, Pierre Laval. 

> Retrouvez notre direct consacré à l'élection présidentielle.

Membre de la SFIO, ancêtre du Parti socialiste, Pierre Laval était entrée au gouvernement du Maréchal Pétain en 1940. Jugé à la fin de la seconde guerre mondiale, il a été condamné à mort et fusillé pour avoir collaboré avec l'Allemagne nazie.

Des "petits arrangements" derrière cette alliance ?

"Lui qui se disait gaulliste, vous vous rappelez de ce que disait le général de Gaulle ? 'Ceux qui font leur petite soupe sur leur petit feu'", a déclaré Xavier Bertrand, au sujet du président de Debout la France. "Elle est où la France dans tout ça ? (...) Quand on voulait se proclamer comme le général de Gaulle et qu'on finit comme Pierre Laval, c'est ça le destin de Monsieur Dupont-Aignan ?"

Xavier Bertrand a dénoncé des "petits arrangements" derrière cette alliance : "Monsieur Dupont-Aignan dit à Madame Le Pen : 'J'ai pas fait 5%. Si vous pouvez éponger mes dettes de la présidentielle et puis, si je peux avoir des places pour les législatives'", a commenté le président des Hauts-de-France. 

Invitée de BFMTV plus tard dans l'après-midi, Marion Maréchal-Le Pen, nièce de la candidate à l'élection présidentielle, a démenti. "C'est une honte", a réagi la députée frontiste. 

Xavier Bertrand visite une usine Bombardier, à Valenciennes (Nord), le 17 octobre 2016. 
Xavier Bertrand visite une usine Bombardier, à Valenciennes (Nord), le 17 octobre 2016.  (ERIC PIERMONT / AFP)