Cet article date de plus d'un an.

L'ancienne ministre Sylvie Goulard est désignée candidate de la France comme commissaire européenne

Cette fidèle d'Emmanuel Macron avait dû quitter le gouvernement en juin 2017 à cause de l'enquête préliminaire sur l'emploi des assistants parlementaires des eurodéputés MoDem. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancienne ministre Sylvie Goulard, à Vienne (Autriche), le 7 septembre 2018. (HERBERT NEUBAUER / APA)

C'est désormais officiel. Après plusieurs heures d'incertitude, c'est finalement l'ancienne et éphémère ministre des Armées, Sylvie Goulard, qui a été désignée, mercredi 28 août, candidate de la France comme commissaire européenne, a annoncé l'Elysée. Cette ancienne eurodéputée MoDem avait demandé à quitter le gouvernement, en juin 2017, afin de pouvoir "démontrer librement [s]a bonne foi" après l'ouverture d'une enquête préliminaire sur l'emploi des assistants parlementaires des députés européens MoDem. Deux autres ministres, Marielle de Sarnez et François Bayrou, avait également démissionné du gouvernement pour les mêmes raisons. Sylvie Goulard avait ensuite été nommée en janvier 2018 à la Banque de France en tant que sous-gouverneure

L'Allemande Ursula von der Leyen, future présidente de la Commission européenne, souhaiterait attribuer les portefeuilles aux prochains commissaires d'ici à la mi-septembre, précise Le Monde. Les europédutés auditionneront ensuite les candidats avant de valider les noms. Le processus se conclura enfin par le vote d'investiture du nouvel exécutif bruxellois le 22 octobre. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Assistants parlementaires du MoDem

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.