Cet article date de plus de deux ans.

Perquisitions à La France insoumise : "Jean-Luc Mélenchon a le droit de filmer chez lui" souligne l'USM

Alors que Jean-Luc Mélenchon doit être entendu ce jeudi par la police judiciaire de Nanterre, la diffusion des images des perquisitions de mardi fait débat. Sur franceinfo, l'Union Syndicale des Magistrats, affirme qu'il peut légalement filmer chez lui. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jacky Coulon, secrétaire général de l’Union syndicale des magistrats, le 18 octobre 2018. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

"Jean-Luc Mélenchon a le droit de filmer chez lui", affirme ce jeudi matin sur franceinfo Jacky Coulon, secrétaire général de l'Union Syndicale des Magistrats, après les perquisitions mardi 16 octobre au siège de La France insoumise et au domicile de Jean-Luc Mélenchon. Des perquisitions en partie filmées, et dont les vidéos ont été diffusées dans les médias et sur les réseaux sociaux.

"Il n'y a pas de texte qui interdit jusqu'alors de procéder à l'enregistrement de scènes qui se trouvent à son domicile", souligne le secrétaire général de l'USM. "On pourra peut-être se poser la question ultérieurement, mais pour l'instant ce n'est pas interdit". 

Un comportement qui pose question

Jacky Coulon revient également sur les comportements observées au moment de ces perquisition. Des agissements dénoncés mercredi 17 octobre dans un communiqué de l'Union syndicale des magistrats et le Syndicat des cadres de la sécurité intérieure. Jean-Luc Mélenchon est attendu jeudi 18 octobre à 11h pour une audition libre à la police judiciaire de Nanterre, à la suite de l'ouverture d'une enquête pour "menaces" et "violences".

"C'est le comportement des personnes qui se sont opposées à cette perquisition qui me choque le plus, explique-t-il. Les bousculades, les invectives à l'égard des magistrats et des policiers qui ne sont là que pour faire leur travail dans un cadre légal, qui est connu de tous, et qui est d'ailleurs expliqué aux personnes concernées".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.