Présidentielle : Marine Le Pen vue comme "un danger pour la démocratie" par 50% des Français, Éric Zemmour par 62%

Le baromètre annuel de l'image du Rassemblement national, réalisé par Kantar Public pour franceinfo et "Le Monde"confirme que l'émergence puis la candidature d'Éric Zemmour ont permis à Marine Le Pen de policer quelque peu son image. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Eric Zemmour et Marine Le Pen. (JULIEN DE ROSA / AFP)

franceinfo tient à rappeler qu’un sondage n'est pas une prédiction, mais une photographie de l'opinion à un instant donné. Un sondage est nécessairement assorti d'une marge d’erreur, dite aussi "marge d’incertitude" ou "intervalle de confiance". Plus l'échantillon est faible, plus la marge d'erreur progresse. Pour plus de détails, voici tout ce qu'il faut savoir pour décrypter les sondages.


La moitié des Français (50%) considèrent la candidate du Rassemblement national à la présidentielle 2022 Marine Le Pen comme "un danger pour la démocratie", contre 62% pour le candidat de "Reconquête!" Éric Zemmour, selon le baromètre annuel de l'image du Rassemblement national réalisé par Kantar Public pour franceinfo et Le Monde, publié lundi 17 janvier. Si l’image de la candidate du RN s’est adoucie depuis plusieurs années, elle ne s’est pas pour autant banalisée, selon le baromètre, qui pointe donc que la moitié des Français interrogés estiment qu'elle représente "un danger pour la démocratie", un pourcentage nettement plus élevé que pour Emmanuel Macron (31%) ou Jean-Luc Mélenchon (29%).

À moins de trois mois du premier tour de l'élection présidentielle, 40% des Français, soit 9 points de moins qu’en février 2019, considèrent Marine Le Pen comme "plutôt la représentante d’une extrême droite nationaliste et xénophobe", et 46% comme "plutôt la représentante d’une droite patriote et attachée aux valeurs traditionnelles". Ils sont 64% des Français à considérer Éric Zemmour comme "plutôt le représentant d’une extrême droite nationaliste et xénophobe".

Selon le baromètre, la candidate du RN est donc perçue comme moins extrême que l'ancien journaliste. Le nombre de Français qui souhaitent la victoire de Marine Le Pen à la présidentielle est limité (21%) mais nettement supérieur à la proportion qui exprime le même souhait s’agissant du polémiste (8%). Par ailleurs, 29% des Français jugent probable que Marine Le Pen soit élue présidente de la République, alors que 10% font le même pronostic pour Éric Zemmour.

Pour les prochaines échéances électorales, plus de six personnes interrogées sur dix (63%) disent n'avoir jamais voté pour le RN (ou le FN) et n'avoir pas l'intention de le faire. Elles sont 10% à ne pas l'avoir encore fait mais à l'envisager. Parmi les Français qui ont déjà voté pour le RN, 13% sont prêtes à le faire à nouveau alors que 4% ne récidiveront pas.

Enfin, sur les idées politiques, la part de Français qui estiment qu’il y a "trop d’immigrés en France" (47%, +1 point depuis mai 2021) ou "qu’on ne se sent plus vraiment chez soi en France" (39%, −1 point depuis mai 2021) restent stables et inférieurs aux niveaux observés dans le passé. La présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre, défendue par Marine Le Pen dans cette campagne, suscite un certain intérêt (53% sont d’accord), mais la suppression de l’aide médicale d’Etat (32%) ou la suppression du droit du sol (30%) convainquent beaucoup moins.

Ce sondage a été réalisé en face-à-face, entre le 5 et le 11 janvier, au domicile de 1 016 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus. La marge d'erreur est de 3,1%.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Marine Le Pen

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.