Présidentielle 2022 : "Emmanuel Macron pave la voie d'une élection de Marine Le Pen", estime le député LR Julien Aubert

Le député Les Républicains du Vaucluse Julien Aubert assure mercredi 21 avril sur franceinfo que ni un candidat de gauche, ni Emmanuel Macron, ne pourront suffire pour faire barrage à Marine Le Pen et au Rassemblement national, lors de la présidentielle de 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Julien Aubert, député LR du Vaucluse, était l'invité de franceinfo le mercredi 23 octobre. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Aujourd'hui, à l'heure qu'il est, Emmanuel Macron pave la voie d'une élection d'une Marine Le Pen", a affirmé mercredi 21 avril sur franceinfo Julien Aubert, député Les Républicains (LR) du Vaucluse, alors que la victoire de Marine Le Pen à la présidentielle est une possibilité "non négligeable", selon une étude de la Fondation Jean-Jaurès.

"Nous l'aurons bien cherché"

"En cas de duel, je ne sais même pas si monsieur Macron sera au second tour des élections présidentielles", estime Julien Aubert. Selon lui, avec un candidat de gauche ou Emmanuel Macron au second tour, "madame Le Pen a de bonnes chances de remporter cette élection parce que les Français en ont assez" car ils "constatent tous les jours le déclin de ce pays". Le député craint ainsi que les électeurs tentent "ce qu'on n'a pas encore testé" et ce sera alors "le dernier clou du cercueil".

Julien Aubert rappelle que LREM a su "faire arriver une génération de parlementaires, de politiques qu'on n'avait pas vus avant". Il croit que Les Républicains sont aussi "attendus là-dessus". Mais en cas d'absence de LR au second tour de la présidentielle en 2022, "ce serait l'arrêt de mort de ce parti", alerte le député. "On n'y survivra pas, mais nous l'aurons aussi bien cherché." Il attend donc que son parti fasse "des choix." Julien Aubert plaide "pour le retour à une droite républicaine, sociale, gaulliste, patriote". Et il estime que "c'est cela qui fera reculer madame Le Pen parce que nous avons les hommes et les femmes pour incarner cette crédibilité".

Emmanuel Macron, "problème n°1"

Pour l'élu du Vaucluse, Emmanuel Macron est le "problème numéro 1" du parti Les Républicains. Pour incarner "l'alternance crédible", le parti doit se "positionner sur ce qui est l'inverse, c'est-à-dire le retour à la nation, la souveraineté, les questions d'identité, les questions de mise en accord entre les actes et les annonces". Mais tout cela "suppose aussi de faire notre propre autocritique par rapport à des mandats où nous avons dit des choses et nous ne l'avons pas forcément fait".

Face à l'hypothèse d'avoir Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, Julien Aubert fustige "certains des amis" des LR qui pensent "qu'il suffirait de se rallier à Emmanuel Macron pour empêcher ce scénario catastrophe d'arriver alors que c'est la meilleure manière d'accélérer les choses".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.