Justice : les affaires du Front national

Un proche de Marine Le Pen a été inculpé pour abus de biens sociaux. Frédéric Chatillon a été mis en cause dans une enquête portant sur le financement des campagnes électorales du FN.

Frédéric Chatillon, l'homme fort de la communication du Front national (FN), a été mis en examen, ce samedi 25 février, pour abus de biens sociaux. Après Catherine Griset, sa directrice de cabinet, mercredi, c'est la seconde mise en examen autour de l'équipe de Marine Le Pen. Et cela n'a pas l'air de déstabiliser la présidente du Front national.

Le parti le plus poursuivi de France

Marine Le Pen a refusé de se rendre à une convocation de la police. Une stratégie assumée dont elle souhaite tirer tous les bénéfices électoraux. Pour ces militants, le FN garde une image d'intégrité malgré toutes les affaires. Le Front national est le parti le plus poursuivi de France. Les emplois présumés fictifs de ses assistants parlementaires, la surfacturation de toutes ses campagnes depuis 2012 et sa déclaration de patrimoine sous-estimée, Marine Le Pen risque jusqu'à dix ans d'inéligibilité.

Le JT
Les autres sujets du JT
La présidente du Front national, Marine Le Pen, le 26 octobre 2016 au Parlement européen, à Strasbourg.
La présidente du Front national, Marine Le Pen, le 26 octobre 2016 au Parlement européen, à Strasbourg. (FREDERICK FLORIN / AFP)