Front national : vers une priorité nationale à l'emploi

La candidate FN souhaite inscrire la préférence nationale dans la Constitution, notamment dans le domaine du travail, où les Français seraient privilégiés.

France 2

Pour faire de la nationalité française la référence absolue, Marine Le Pen annonce une proposition-choc : inscrire la préférence nationale dans la Constitution, en passant par un référendum. La présidente du FN veut notamment donner la priorité aux Français en matière d'économie. Première mesure : après la sortie de l'UE, taxation additionnelle sur tout nouveau contrat d'employé étranger.

Privilégier les entreprises françaises

Aujourd'hui, une taxe existe déjà. Un employeur qui embauche un travailleur non européen pour trois à 12 mois paye une taxe de 70 à 300 euros. Marine Le Pen veut l'étendre à tous les résidents de l'UE. Mauvaise idée pour Hervé Vaillant, chef d'entreprise, qui estime que les étrangers sont parfois mieux qualifiés que les Français. Autre idée du FN : privilégier les entreprises françaises dans l'attribution de marchés publics.

Le JT
Les autres sujets du JT
Guillaume Laroze, jeune cadre gay du FN dénonce l\'Omerta concernant l\'homophobie au parti frontiste.
Guillaume Laroze, jeune cadre gay du FN dénonce l'Omerta concernant l'homophobie au parti frontiste. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)