Front national : le congrès du changement

En direct de Lille (Nord), où se tient ce weekend le congrès du Front national, Caroline Nenkov-Le Junter revient sur l'état d'esprit des cadres du parti. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Marine Le Pen aimerait que ce soit le congrès du renouveau, mais cela ne devrait pas être si simple. "Si l'objectif est de relancer le parti dix mois après l'échec à l'élection présidentielle, les changements pour l'instant annoncés relèvent plus de la forme que du fond", note la journaliste Caroline Nenkov-Le Junter, en direct de Lille, dans le Nord. Premier changement : le nom, qui devrait être dévoilé demain aux alentours de 15 heures. Deuxième point : "Les nouveaux statuts qui devraient se limiter à la suppression de la présidence d'honneur de Jean-Marie Le Pen devenue bien trop encombrante", poursuit-elle. 

Une refondation en trompe l'oeil ?

La journaliste ajoute : "Plus globalement, il s'agit pour le Front national de passer d'un parti d'opposition à un parti de gouvernement capable d'alliances politiques. Certains cadres du parti ne cachent pas leur inquiétude et craignent que cette refondation ne se borne  'à de la cosmétique politique', selon leurs propres termes."

Le JT
Les autres sujets du JT
Les adhérents du FN se prononceront sur le nouveau nom du parti dimanche 11 mars 2018.
Les adhérents du FN se prononceront sur le nouveau nom du parti dimanche 11 mars 2018. (MAXPPP)