1er mai : Jean-Marie Le Pen ironise sur Emmanuel Macron et sa "tournée des cimetières"

En ce 1er mai, Jean-Marie Le Pen défile de son côté. Comme chaque année, il rend hommage à Jeanne d'Arc, et en a profité pour s'en prendre à Emmanuel Macron.

France 2

Au milieu des quelques centaines de militants venus l'accueillir, Jean-Marie Le Pen attaque Emmanuel Macron : "Macron fait la tournée des cimetières, c'est un mauvais présage pour lui", et se réjouit du ralliement de Nicolas Dupont-Aignan : "Les petits ruisseaux font les grandes rivières." Au rythme des slogans nationalistes, le cortège rejoint la statue de Jeanne d'Arc.

"[Marine Le Pen] a laissé le parti être phagocyté par des lobbys"

Parmi les soutiens, beaucoup contestent la stratégie du FN version Marine Le Pen. "Dans l'électorat Front national, beaucoup votent Front national parce qu'ils veulent une politique anti-migratoire. C'est clair, net et précis, ce n'est pas pour le programme social de Florian Philippot", explique Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France. Pour Alain Escada, président de Civitas, "elle a laissé le parti être phagocyté par des lobbys, que ce soit la franc-maçonnerie, le lobby LGBT ou le lobby sioniste". Jean-Marie Le Pen monte à la tribune, se recueille devant son héroïne Jeanne d'Arc, et coupe court à toute contestation : dimanche, il enjoint à voter Marine Le Pen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Marie Le Pen, fondateur du Front national, en meeting à Palavas-les-Flots (Hérault).
Jean-Marie Le Pen, fondateur du Front national, en meeting à Palavas-les-Flots (Hérault). (PASCAL GUYOT / AFP)