Quels avantages Manuel Valls va-t-il conserver en faisant campagne en Espagne ?

Manuel Valls a officialisé mardi sa candidature à la mairie de Barcelone. L’ancien Premier ministre, qui dispose d’un certain nombre d’avantages attachés à cette fonction, même passée, pourra-t-il encore en bénéficier ?

Manuel Valls, le 6 novembre 2014, à Pau.
Manuel Valls, le 6 novembre 2014, à Pau. (IROZ GAIZKA / AFP)

C'était le secret le moins bien gardé de ces dernières semaines : Manuel Valls a officialisé mardi 25 septembre dans la soirée sa candidature à la mairie de Barcelone. Il abandonnera ses fonctions de député et d'élu local en France "dès la semaine prochaine", a-t-il également annoncé, alors que les appels à sa démission se multipliaient. Reste qu'un ancien Premier ministre français qui se relance en politique à l'étranger, le cas est inédit et pose quelques questions pratiques.

Il renonce à ses officiers de sécurité

Ainsi, et même si ce n'est pas un privilège à proprement parler, en tant qu'ancien Premier ministre, Manuel Valls a droit à une protection policière qui ne s'arrête pas forcément à la frontière. Il est arrivé ces derniers mois que l'ex-chef du gouvernement soit accompagné à Barcelone par ses officiers de sécurité. Officiellement candidat, il y renonce : il l'a dit publiquement mercredi après-midi. Son entourage précise que pour ses déplacements en France, c'est encore le ministère de l'Intérieur qui évaluera ses besoins de sécurité.

Plus de secrétaire ni de chauffeur

Les autres avantages liés à son statut d'ancien Premier ministre sont listés dans un décret de 1997. On en compte trois : un ex-locataire de Matignon a droit à un secrétaire particulier, une voiture et un chauffeur. Il doit pour cela en faire la demande. Selon une enquête de Médiapart publiée il y a deux ans, tous les anciens Premiers ministres avaient fait cette demande, sauf Laurent Fabius. Les ex-Premiers ministres avaient ainsi coûté 862 000 euros à l'Etat en 2014. Selon son entourage, Manuel Valls a fait le choix de renoncer à sa voiture avec chauffeur quand il sera à Barcelone. On ne sait pas ce qu'il en sera lors de ses séjours en France. Toujours selon ses proches, la secrétaire particulière qui officiait auprès de Manuel Valls depuis son départ de Matignon ne travaille plus avec lui depuis cet été.

Pas de retraite non plus

Pourra-t-il toucher une retraite ? Pas en tant qu'ancien Premier ministre, tout simplement parce que cela n'existe pas. Dans l'exécutif, seuls les anciens présidents de la République ont droit à une pension. Manuel Valls ne touchera pas non plus de retraite en tant qu'ancien parlementaire. En tout cas pas tout de suite, il devra attendre d'avoir plus de 62 ans pour y avoir droit. Il est également trop jeune pour prétendre à une retraite d'élu local. Il a notamment été maire d'Evry mais n’aura droit à des subsides à partir de 57 ans : il en a 56.