Marine Le Pen a "l'impression de se lire" dans les propos de Manuel Valls sur l'islam

Invitée sur Radio Classique, Marine Le Pen a commenté les propos tenus par Manuel Valls sur le voile à l'université.

Marine Le Pen, le 24 mars 2016, à Saint-Pierre (Saint-Pierre et Miquelon).
Marine Le Pen, le 24 mars 2016, à Saint-Pierre (Saint-Pierre et Miquelon). (CHANTAL BRIAND / AFP)

Marine Le Pen et Manuel Valls sont-ils d'accord sur la question de la compatibilité entre l'islam et la République ? C'est ce que semble penser la présidente du Front national, mardi 19 avril, lors d'une interview sur Radio Classique. Interrogée sur les propos tenus par le Premier ministre à propos du voile à l'université, elle a affirmé : "J'ai eu l'impression de me lire dans 'A contre flots' que j'ai écrit en 2005, je terminais ce livre en disant que certains posent la question de savoir si l'islam est compatible avec la République."

Des propos qui rappellent en effet ceux tenus par Manuel Valls, mercredi 13 avril, dans les pages de Libération. "J’aimerais que nous soyons capables de faire la démonstration que l'islam, grande religion dans le monde et deuxième religion de France, est fondamentalement compatible avec la République, la démocratie, nos valeurs, l’égalité entre les hommes et les femmes, avait déclaré le Premier ministre. Certains ne veulent pas y croire, une majorité de nos concitoyens en doute, mais moi, je suis convaincu que c’est possible."

"Je vois que comme d'habitude, nous avons raison dix ans trop tôt", a fustigé Marine Le Pen sur Radio Classique. Et la leader frontiste de déplorer : "Quand Manuel Valls découvre le salafisme, il le découvre avec 15 ans de retard. Ça fait 15 ans que nous tirons la sonnette d'alarme, que nous disons que se développent sur le territoire des réseaux de salafisme."