VIDEO. Législatives : Bruno Le Maire aura un candidat LR face à lui dans l'Eure, annonce Bernard Accoyer

Le secrétaire général des Républicains, Bernard Accoyer, n'entend pas abandonner le combat contre le projet d'En Marche ! aux législatives malgré la nomination de membres de son parti dans le gouvernement d'Édouard Philippe. 

"Il y aura quelqu'un qui défendra notre programme de l'union LR-UDI" contre Bruno Le Maire, candidat à sa succession dans l’Eure aux élections législatives, a affirmé jeudi 18 mai, sur franceinfo, Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains. "Nous ne sommes pas dans une stratégie d'exclusion et de coupure, mais il faut bien qu'il y ait quelqu'un qui défende notre projet contre celui d'En Marche !", a-t-il expliqué.

Bernard Accoyer est revenu sur le choix des deux ministres Les Républicains, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, d'entrer dans le gouvernement d'Edouard Philippe. "Ils se sont mis d'eux-mêmes hors de notre vie politique, de notre parcours de cette campagne. C'est un changement qui leur appartient, a-t-il expliqué. Ce sont des amis, ils le restent, mais nous prenons acte avec tristesse de cette décision, de ce choix."

Rendez-vous après les législatives

Concernant les autres candidats Les Républicains, Nathalie Kosciusko-Morizet, Gilles Boyer et Thierry Solère, qui ont accepté, dans une tribune, la main tendue d'Emmanuel Macron, Bernard Accoyer préfère donner rendez-vous après les élections législatives. "On est en train d'occulter le temps de la démocratie, du débat politique, a-t-il lancé. Ce n'est pas du tout notre sujet. Notre sujet est de rappeler que, s'il doit y avoir un travail entre les députés qui seront élus le 18 juin sous notre étiquette LR-UDI, on en discutera à ce moment là."

Bernard Accoyer, le secrétaire général du parti Les Républicains, devant les journalistes à Paris, en novembre 2016.
Bernard Accoyer, le secrétaire général du parti Les Républicains, devant les journalistes à Paris, en novembre 2016. (BERTRAND GUAY / AFP)