Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, veut rendre le congé paternité "obligatoire"

Invitée du "Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI", l'ancienne ministre (Les Républicains) a également expliqué que la durée de ce congé pouvait "se discuter". 

La présidente Les Républicains de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, le 24 septembre 2017 à Paris. 
La présidente Les Républicains de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, le 24 septembre 2017 à Paris.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Valérie Pécresse affirme sa volonté de lutter contre les inégalités professionnelles entre hommes et femmes. Invitée de l'émission "Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI", dimanche 21 janvier, la présidente Les Républicains de la région Île-de-France s'est dite "pour le congé paternité obligatoire"

"C'est ça qu'on oppose aux femmes quand on ne veut pas leur donner d'augmentation de salaire : 'Vous allez avoir la maternité, des congés'", a affirmé l'ancienne ministre. "Il y a encore des hommes qui s'autocensurent parce que c'est mal vu dans leur entreprise de prendre les congés de paternité", a-t-elle regretté. "Encore un tiers des hommes ne les prennent pas", a poursuivi la présidente de la région Île-de-France. 

Vers un congé paternité plus long ?

Valérie Pécresse a également précisé que la durée du congé paternité, actuellement de onze jours en France, pouvait également se "discuter".

"Derrière, il y a la question de la charge mentale de la famille qui, selon les enquêtes, pèse sur les femmes, a-t-elle poursuivi. Si on commence à responsabiliser les hommes dès l'arrivée de l'enfant, les choses seront différentes."