Régionales : une semaine de rebondissements politiques en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Régionales : semaine de psychodrames à droite
France 3
Article rédigé par
A.Peyrout, J-B.Marteau, J-M.Mier, France 3 Marseille, E.Jarlot - France 3
France Télévisions

C'est un feuilleton en vue des élections régionales qui n'en finit plus : des déchirements entre la majorité présidentielle et Les Républicains aux tractations des élus de la région PACA.

Sophie Cluzel, ex-candidate LREM, devait s'allier aux Républicains en PACA pour les régionales. Elle a finalement annoncé, vendredi 7 mai dans la matinée, qu'elle revenait dans la bataille avec sa propre liste. La droite est agacée. Éric Ciotti (LR) dénonce des "combinaisons politiciennes". Dans une optique d'union sacrée contre le Rassemblement national, Jean Castex avait prôné une alliance avec Renaud Muselier, qui a perdu et retrouvé l'investiture en même pas 24 heures.

"Bref, on retire nos billes"

Artisans de cet accord mort-né, Christian Estrosi et Hubert Falco, maires de Nice et Toulon, quittent alors Les Républicains. "Bref, on retire nos billes et on creuse notre sillon" commente un responsable d'En Marche. La majorité fracture la droite, mais prend un énorme risque. "Si elle peut apparaître comme une formation politique avec laquelle il faut compter, cela effacera de mauvais souvenirs d'élections locales désastreuses pour la REM" commente Brice Teinturier, directeur général délégué de Ipsos.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Les Républicains

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.