Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Sarkozy "la revanche", Juppé "la nostalgie", Fillon "la déprime"... NKM lâche ses derniers coups

Publié Mis à jour
NKM rhabille pour l'hiver tous ses concurrents
Article rédigé par
France Télévisions

La députée de l'Essonne a dépeint jeudi soir ses principaux concurrents en tenants d'un monde dépassé, lors du dernier débat de la primaire de droite avant le premier tour.

La candidate de droite prête à faire la politique du XXIe siècle avec des idées neuves ? C'est elle, et ellle seule. Tel est le message qu'a fait passer Nathalie Kosciusko-Morizet dans son mot de conclusion, lors du dernier débat, jeudi 17 novembre, entre les sept candidats à la primaire à droite avant le premier tour.

En une allusion caustique, la députée de l'Essonne a dépeint ses principaux concurrents en tenants du monde d'hier, dépassé et anxiogène. "Il y a plusieurs projets qui sont proposés, a-t-elle dit. Il y a la revanche, la nostalgie, la déprime, un renouveau qui voudrait se limiter à changer les hommes..." Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire, dans l'ordre, apprécieront.

"Les solutions d'hier sont mortes"

Et de conclure : "Moi, je propose une autre voie. Voter pour moi, c'est dire que les solutions d'hier sont mortes. C'est dire aussi qu'on a échoué sur l'essentiel. Depuis, François Hollande a fait pire, mais ce n'est pas une raison pour ne pas se remettre en cause." 

Dans un clip de campagne diffusé jeudi matin, l'ancienne ministre de l'Ecologie de Nicolas Sarkozy se posait en inspiratrice d' Emmanuel Macron qu'elle remerciait ironiquement de "son soutien". Tous les deux cherchent à occuper un même créneau, qui se veut optimiste et libéral.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.