Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Alain Juppé : "Je ne vais pas à Prisunic", mais "je fais mes courses moi-même"

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

Interrogé sur RTL au sujet de son allusion, dimanche, à Prisunic, une marque qui n'existe plus, le candidat à la primaire à droite s'est défendu d'être coupé du réel.

Anecdotique ou symptomatique ? Alain Juppé a été interrogé, lundi 14 novembre sur RTL, sur sa petite "boulette" commise dimanche. Sur France 3, le candidat à la primaire à droite avait cité une enseigne disparue depuis quinze ans, Prisunic.

"Je vis dans le monde réel"

Le maire de Bordeaux a tenu à citer toute une série de chaînes de supermarchés pour rattraper son erreur. "Je voudrais vous rassurer tout à fait, a répliqué l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac, "je fais mes courses moi-même à Bordeaux. Je ne vais pas à Prisunic, je vais à Monoprix, je vais à Auchan, je vais à Simply et Carrefour Market. (...) Je vis dans le monde réel et je fais la queue à la caisse de ces magasins." 

A moins d'une semaine du premier tour, qui a eu lieu dimanche 20 novembre, le favori des sondages assure aussi que "rien n'est joué"  à la primaire à droite. "Le corps électoral est mal connu dans cette élection qui est tout à fait inédite, et donc ça sera serré, j'en ai parfaitement conscience. Conclusion : je ferai campagne jusqu'au bout avec confiance et détermination." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.