Cet article date de plus de cinq ans.

Primaire de la droite : compromis trouvé sur le vote des expatriés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
primaire
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le bureau politique des Républicains a eu lieu ce mardi 17 mai. Au programme : les modalités de vote des Français de l'étranger pour la primaire. L'ambiance était tendue.

La polémique pourrait paraître dérisoire. Mais elle n'avait rien d'anodin. Ces deux dernières semaines, le vote des Français de l'étranger à la primaire de la droite était au coeur des discussions. Il y a ceux qui voulaient un vote électronique et Nicolas Sarkozy qui voulait un vote papier. Mais ce mardi soir, après un débat agité, un compromis a émergé. "Dans les villes qui concentrent le plus de Français, on va installer des bureaux de vote physiques. Ailleurs, ce sera un vote via Internet. Tout devra être prêt pour le 15 juillet", explique Thierry Solère, président de la commission de la primaire.

Débats tendus

Les Français de l'étranger représentent 1,2 million de votants potentiels. Et selon certaines études, leurs voix iraient plutôt vers les adversaires de Nicolas Sarkozy. Voilà pourquoi il est soupçonné d'avoir voulu imposer le vote papier, plus contraignant pour les expatriés. À la sortie du bureau politique, NKM a tenu à rappeler au patron du parti qu'il n'était pas l'organisateur des primaires. Les échanges ont été vifs entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, et ce ne devrait pas être la dernière fois, d'ici au premier tour de la primaire, prévu le 20 novembre prochain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire de la droite

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.