Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse "heureuse" que Xavier Bertrand accepte "aussi les règles du jeu" du parti Les Républicains

La candidate à l'élection présidentielle salue la décision de Xavier Bertrand de finalement participer au congrès du parti Les Républicains le 4 décembre prochain.

Article rédigé par
avec France Bleu Auxerre - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Valérie Pécresse, candidate à l'élection présidentielle 2022, à Brive-La-Gaillarde. (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)

Valérie Pécresse, présidente LR de la région Ile-de-France et candidate à l’élection présidentielle, se dit sur France Bleu Auxerre, mardi 12 octobre matin "heureuse" après l’annonce de Xavier Bertrand. Le président de la région Hauts-de-France a indiqué lundi 11 octobre soir qu’il participera finalement au congrès du parti Les Républicains du 4 décembre, durant lequel les militants désigneront leur candidat pour la présidentielle de 2022. Une décision saluée par Valérie Pécresse.

"Depuis le début, je joue l'unité, je joue collectif, j'accepte les règles du jeu. Je suis très heureuse aujourd'hui que Xavier Bertrand ait accepté aussi les règles du jeu. Ça va beaucoup rassurer les électeurs de la droite et du centre qui attendent vraiment que nous puissions mettre un terme au mandat d'Emmanuel Macron", a-t-elle déclaré sur France Bleu Auxerre. Valérie Pécresse est présente dans l'Yonne mardi 12 octobre pour présenter son programme éducatif.

Sera-t-elle prête à suivre Xavier Bertrand qui se pose en rassembleur ? Valérie Pécresse veut surtout se concentrer sur son programme : "Je vais d'abord développer mon projet car je crois que c'est lui qui est le plus complet et qui apporte les bonnes réponses", a martelé Valérie Pécresse. "Je parle d'immigration contrôlée, mais aussi d'intégration, d'économie, d'écologie. Aujourd'hui, dans l'Yonne, je vais parler d'éducation car je crois qu'aujourd'hui notre école va mal. L'école c'est la fabrique de la France et quand nous avons une pénurie d'enseignants, une crise des vocations enseignantes, que nous avons le niveau qui baisse et que nos enfants n'ont plus les mêmes chances partout dans les territoires, alors la France va mal et il faut la réparer", a-t-elle ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Congrès LR 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.