Cet article date de plus de quatre ans.

Testez la "love machine" de la primaire à droite et découvrez la compatibilité entre les candidats

Article rédigé par
Renaud Tardivon - Sophie Brunn - Clément Parrot
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Testez les compatibilités d'Alain Juppé, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé, François Fillon et Nicolas Sarkozy. (FRANCEINFO)

S'apprécient-ils ? S'adressent-ils seulement la parole ? Sur quels points s'opposent-ils ? Franceinfo vous propose de le découvrir grâce à une application.

Certains pourraient presque partir en vacances ensemble, mais la plupart ont le plus grand mal à s'adresser la parole. Entre les petites phrases assassines et les divergences de fond, il est devenu difficile de distinguer les accointances entre les candidats à la primaire à droite

Jeudi 17 novembre, Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson et Nicolas Sarkozy ont rendez-vous à 21 heures sur France 2 pour le troisième et débat de leur campagne avant le premier tour. Une dernière occasion de marquer leurs différences, mais aussi – peut-être – de découvrir d'éventuels rapprochements entre candidats.

En attendant, franceinfo vous propose de tester grâce à la "love machine" de la primaire à droite les compatibilités entre chaque concurrent. Celle-ci prend en compte tous les candidats en lice, à l’exception de Jean-Frédéric Poisson. Le président du Parti chrétien-démocrate, seul candidat à ne pas avoir sa carte au parti Les Républicains, ne fréquente pas beaucoup ses concurrents. "Je n'ai de contentieux avec aucun d'entre eux, pas plus que d'affinité particulière", explique-t-il d'ailleurs à franceinfo. 

Cliquez ici pour consulter ce contenu depuis un mobile.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.