Horaires, bureaux de vote, règlement... Le guide du second tour de la primaire de la droite

Dimanche 27 novembre, la droite désignera officiellement son candidat en vue de l'élection présidentielle de mai 2017.

François Fillon et Alain Juppé, lors du second débat télévisé des candidats de la primaire à droite, le 3 novembre 2016.
François Fillon et Alain Juppé, lors du second débat télévisé des candidats de la primaire à droite, le 3 novembre 2016. (ERIC FEFERBERG / POOL)

Dimanche 27 novembre, clap de fin. Au terme d'une primaire ouverte pleine de surprises – l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy a été mis sur le carreau dès le premier tour –, la droite choisira son candidat. L'objectif : s'assurer de la victoire à l'élection présidentielle de 2017.

Tous les Français sont invités à se rendre aux urnes pour choisir qui, de François Fillon ou d'Alain Juppé, incarne le mieux les valeurs de la droite et est le plus à même de rassembler. Franceinfo fait le point sur l'organisation de ce scrutin.

Où se trouvent les bureaux de vote ?

La Haute Autorité de la primaire a installé 10 228 bureaux de vote, répartis sur tout le territoire (9 922 en métropole et 306 en outre-mer).

>> Voir aussi notre carte : où sont situés les 10 228 bureaux de vote ?

Chaque électeur est rattaché à un bureau de vote en fonction de l'adresse postale renseignée sur les listes électorales au 31 décembre 2015. Le bureau de vote pour la primaire n'est pas forcément le même pour les électeurs que celui des autres élections. Pour connaître avec certitude son bureau, il est possible de se rendre sur le moteur de recherche du site de la primaire. Une plateforme téléphonique a aussi été mise en place au 0821 20 2016, mais cela a un coût (0,12 euros par minute).

Quelles sont les conditions pour voter à la primaire ?

Tous les Français peuvent voter, y compris ceux n'ayant pas participé au premier tour, à condition de s'être inscrits sur les listes électorales avant le 31 décembre 2015. Une exception est faite pour les quelque 3 000 jeunes qui seront mineurs au moment de la primaire mais en âge de voter pour la présidentielle 2017 et qui se sont pré-inscrits (les inscriptions sont closes) en ligne pour participer à la primaire.

Les organisateurs exigent deux autres conditions pour obtenir une enveloppe et voter. Il faut payer deux euros (la Haute autorité assure que la monnaie sera rendue sur place) et certifier, par une signature, "partager les valeurs républicaines de la droite et du centre et s'engager pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France". Les coordonnées des votants ne seront pas conservées, sauf si ces derniers souhaitent être recontactés pour la suite de la campagne.

Quels sont les horaires pour voter ?

Les bureaux de vote seront ouverts en continu, de 8 heures à 19 heures. Des horaires qui sont alignés sur les nouvelles règles en vigueur pour l'élection présidentielle, depuis la dernière réforme du Conseil constitutionnel. Pour les 58 472 Français vivant à l'étranger inscrits pour le scrutin, le vote électronique est ouvert du samedi 19 heures au dimanche 19 heures.

Si le second tour rencontre le même succès que le premier, il est vivement recommandé de ne pas arriver à la dernière minute. Au premier tour, près de 4,3 millions de Français s'étaient déplacés pour désigner les deux finalistes de la primaire de la droite. Une participation record qui avait provoqué des files d'attente, parfois longues de plus d'une heure, dans les bureaux de vote les plus surchargés. Face à ce délai, certains ont préféré faire demi-tour et retenter leur chance plus tard dans journée.

Quand les résultats seront-ils connus ?

Il est impossible de connaître l'heure exacte de proclamation des résultats. Une première estimation tirée des 2 000 premiers bureaux de vote dépouillés devrait arriver au plus tôt à 20 heures. "Il faut d'abord compter l'argent récolté (...), puis dépouiller les bulletins, puis remonter les résultats", précise un communiqué de la Haute Autorité. Puis, de la même manière qu'au premier tour, les résultats devraient être mis à jour tous les quarts d'heure. Une fois tous les chiffres rassemblés, les résultats définitifs seront annoncés.

En théorie, les risques de fraude sont minimes et le scénario chaotique de la guerre Copé-Fillon de 2012 a peu de chance de se reproduire. Le déroulement du premier tour a d'ailleurs été une réussite.Toujours est-il que les représentants des candidats auront 24 heures pour déposer un recours, en cas d'irrégularité dans un bureau de vote. La Haute Autorité peut décider, le cas échéant, d'annuler les résultats de certains bureaux. La proclamation définitive des résultats interviendra une fois tous les recours traités.