Cet article date de plus de quatre ans.

Double ration de moqueries après les déclarations de Sarkozy sur le porc à la cantine

En meeting, lundi soir, dans son fief de Neuilly, Nicolas Sarkozy a suggéré de proposer une "double ration de frites" si un enfant ne mange pas de jambon.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Sarkozy en meeting à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 7 novembre 2016. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Une avalanche de blagues – et de frites – s'est abattue sur les réseaux sociaux mardi 8 novembre. Au cœur de la polémique, les déclarations de Nicolas Sarkozy la veille, lors d'un meeting à Neuilly-sur-Seine : "Si un élève vient d'une famille où on ne mange pas de porc, eh bien le jour à la cantine où il y a des frites et une tranche de jambon, le petit ne prend pas de tranche de jambon et prendra une double ration de frites."

Une opposition aux menus de substitution qui a fait réagir de nombreux internautes.

Détournements en série

Nicolas Sarkozy a conclu sa tirade en lançant : "C'est la République. La même règle et le même menu pour tout le monde." De quoi rappeler d'autres grands discours politiques à un internaute.

D'autres ont détourné une affiche polémique publiée un peu plus tôt par les "Jeunes avec Marine".

A moins que cette déclaration ne soit qu'une opération de communication ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.