Cet article date de plus de huit ans.

Cartons jaunes, financement, parrainages : ce que prévoit le code électoral de la primaire à droite

La présidente de la Haute autorité pour la primaire à droite, Anne Levade, a présenté, vendredi 22 avril, le guide qui réglemente cette élection.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Anne Levade, la présidente de la Haute autorité pour la primaire à droite, présente les règles du scrutin, le 22 avril 2016, à Paris. (MAXPPP)

Les règles de la primaire à droite se précisent. La présidente de la Haute autorité pour la primaire à droite, Anne Levade, a présenté, vendredi 22 avril, le guide qui réglemente cette élection pour désigner le candidat de la droite à la présidentielle de 2017.

Après la charte, qui contient les grands principes du scrutin, ce guide d'une vingtaine de pages est en quelque sorte le "code électoral des opérations de la primaire", a expliqué Anne Levade. Francetv info fait le point sur les règles définies par le document.

Les candidats devront obtenir le parrainage de 250 élus

Pour se présenter, les candidats à la primaire devront obtenir le parrainage de 250 élus, répartis sur au moins 30 départements. Vingt parlementaires doivent figurer parmi les soutiens. Les candidats devront aussi récolter les signatures de 2500 adhérents. Cet ensemble de conditions risquent de mettre en difficultés certains des candidats déjà déclarés.

Les candidatures doivent être envoyées d'ici au 9 septembre et seront publiées le 21 septembre, jour d'ouverture officiel de la campagne après vérification de leur "régularité". Celle-ci prendra fin le 25 novembre, avant-veille du second tour.

Pas de sanctions, mais des "cartons jaunes"

La Haute autorité pourra "sortir des cartons jaunes" sous la forme de "recommandations générales" ou "d'observations individuelles", a expliqué la présidente de la Haute autorité pour la primaire à droite, Anne Levade. La Haute autorité n'a cependant "aucun pouvoir de sanction", a-t-elle expliqué. 

Des comptes de campagne rendus publics 

Chaque candidat fait campagne avec l'argent qu'il a lui-même collecté. "Le plafond sera fixé dans les prochaines semaines", a précisé Anne Levade. Les comptes de campagne des candidats seront rendus publics en décembre 2016. Le vainqueur pourra ensuite inscrire dans ses comptes les dépenses qui ressortent, selon lui, de la campagne présidentielle.

Le coût de la primaire a été estimé "entre 5 et 8 millions d'euros". L'organisation sera "pré-financée" par le parti Les Républicains à hauteur de 5 millions d'euros. Cette somme sera ensuite remboursée avec les recettes de la primaire (2 euros par votant à chaque tour).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.