Terrorisme : la polémique enfle chez les politiques

La polémique autour de l'état d'urgence et du traitement des individus fichés S est au cœur des débats, quelques jours après les attaques terroristes du 23 mars dernier.

Cette vidéo n'est plus disponible

L'opposition lance son offensive ce lundi 26 mars. Le visage fermé, Laurent Wauquiez se montre extrêmement sévère envers le gouvernement suite aux attaques terroristes du 23 mars dernier. "Je demande solennellement à Emmanuel Macron de sortir de sa coupable naïveté (sic) et de prendre les mesures qui s'imposent pour protéger les Français", déclare-t-il, réclamant ensuite le retour de l'état d'urgence. Celui-ci a été levé en novembre dernier, la loi antiterroriste en a intégré quelques éléments.

L'internement des fichés S au cœur des débats

Le président des Républicains demande également l'internement des fichés S les plus dangereux et l'expulsion de ceux qui sont étrangers. Laurent Wauquiez rivalise de fermeté avec Marine Le Pen, dont les propositions sont très proches. La patronne du FN s'en prend au ministre de l'Intérieur et demande sa démission. Le PS, tout comme la majorité, rejette l'internement des fichés S. La polémique ne manquera pas d'animer le débat demain 27 mars lors des questions au gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Laurent Wauquiez, en meeting à Lille le 4 décembre 2017.
Laurent Wauquiez, en meeting à Lille le 4 décembre 2017. (GETTY IMAGES)