"Mépris", "violence", "vulgarité"... Les propos polémiques de Wauquiez diffusés dans "Quotidien" passent mal chez des élus

Les critiques se sont fait entendre jusque dans les rangs du parti Les Républicains après ces propos chocs, tenus devant des étudiants de l'EM Lyon.

Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, le 11 décembre 2017 à Paris.
Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, le 11 décembre 2017 à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Les propos de Laurent Wauquiez ne passent pas. Vendredi 16 février, l'émission "Quotidien" sur TMC a diffusé un enregistrement polémique du président du parti Les Républicains lors d'un cours à l'EM Lyon. Il s'en prend notamment à Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy et Gérald Darmanin. "La brutalité de Laurent Wauquiez ne m'étonne pas vraiment", a réagi la députée LREM Aurore Bergé sur franceinfo.

Cela met à jour qui est Laurent Wauquiez, dans la brutalité qui est la sienne, et dans la manipulation de l'opinion.la députée LREM Aurore Bergéà franceinfo

De nombreux autres ténors de La République en marche ont réagi aux propos du président de la région Auvergne-Rhône Alpes. "La vraie nature de Wauquiez : mépriser les journalistes, Nicolas Sarkozy ou Angela Merkel et même se convaincre qu'Emmanuel Macron le copie ! C'est 'Surprise Surprise' ? Non ?", a tweeté le délégué général d'En marche !, Christophe Castaner.

"Diffamations, injures, vulgarité..."

Même son de cloche du côté de Benjamin Griveaux. "Diffamations, injures, vulgarité... Une conception particulière de l’enseignement... Les étudiants de l'EM Lyon méritent mieux !", a réagi le porte-parole du gouvernement.

Les remous se sont mêmes fait sentir jusque dans les rangs du parti de Laurent Wauquiez, Les Républicains. "Ca montre quand même que sur le fond il y a un problème de violence politique, parfois chez Laurent Wauquiez", a critiqué l'ancien ministre Dominique Bussereau, à France 2. Le maire de Reims et ancien député LR de la Marne, Arnaud Robinet, a fait part, lui, de sa déception : "J’espérais que cela soit un montage, mais malheureusement…", a-t-il tweeté.

Dans le clan Wauquiez, peu de réactions, c'est l'embarras qui semble dominer...