VIDEO. Résultats municipales 2020 : "Les résultats n'ont pas été bons", LREM "a tout à faire à l'échelle locale", analyse Stanislas Guerini

Stanislas Guerini voit dans l'abstention record de près de 60% au second tour des municipales "une crise de l'efficacité politique, de la vie quotidienne".

FRANCEINTER / RADIOFRANCE

"Ce n'était pas une bonne soirée pour nous. Les résultats ne sont pas à la hauteur de ce qu'on aurait souhaité", reconnaît lundi 29 juin sur France Inter le délégué général de La République en marche Stanislas Guerini, au lendemain du second tour des élections municipales.

>> Municipales 2020 : découvrez les résultats du second tour dans notre moteur de recherche

"J'ai des déceptions. On aurait aimé davantage bouger les lignes à l'échelle municipale dans cette élection", admet-il, "objectivement, on aurait voulu que ça se fasse plus vite, plus fort". "Voilà un scrutin municipal où les résultats n'ont pas été bons. On doit apprendre et grandir de cela", ajoute Stanislas Guerini, qui considère que son "jeune mouvement qui a donné un président de la République [...] a tout à faire à l'échelle locale". "À l'issue de cette élection, on aura des centaines de maires qui seront des adhérents de la République en marche, c'est un pas pour un parti qui partait de zéro", se réjouit-il néanmoins.

>> Municipales 2020 : suivez les réactions politiques au lendemain de l'annonce des résultats

Il pense que la forte abstention est liée à la "défiance dans la vie politique", mais aussi au fait que "les Français avaient déjà un peu la tête à autre chose", "aux vacances pour certains" et pour "beaucoup des préoccupations très concrètes sur leur emploi, sur leur entreprise". Stanislas Guerini voit dans cette abstention "une crise de l'efficacité politique, de la vie quotidienne".

Il faut que nous soyons en capacité à changer davantage la vie quotidienne de nos concitoyens. Il faut maintenant qu'on arrive à obtenir des résultats plus concrets. 

Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche 

à franceinfo

"Quand les Français parlent de l'écologie, ils n'en parlent pas de façon abstraite. Ils en parlent dans leur vie quotidienne", insiste Stanislas Guerini. "Il faut que nous arrivions à montrer que l'écologie qu'on porte ce n'est pas une écologie anti-sciences, pas anti-vaccin, pas anti-5G, mais une écologie qui arrive à ne pas opposer les Français les uns aux autres", affirme le délégué général LREM. Pour lui, "il y a une aspiration à faire la transition écologique qui est évidente, qui dépasse toutes les générations et tous les clivages politiques".

Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche, le 29 juin 2020 sur France Inter.
Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche, le 29 juin 2020 sur France Inter. (FRANCEINTER / RADIOFRANCE)