Présidence des Républicains : "Je soutiendrai Christian Jacob", affirme Copé (LR)

Jean-François Copé, maire LR de Meaux (Seine-et-Marne), est l'invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 30 août.

France 2

Les Républicains vont faire leur rentrée politique ce week-end à la Baule (Loire-Atlantique). Les militants éliront un nouveau président mi-octobre, il y a trois candidats, Christian Jacob, Julien Aubert et Guillaume Larrivé. Pour qui votera Jean-François Copé ? "Je soutiendrai Christian Jacob. Cela n'est faire injure ni à Julien Aubert ni à Guillaume Larrivé que de dire que je le soutiens parce qu'il est un professionnel de la politique", indique Jean-François Copé sur le plateau des 4 Vérités de France 2, vendredi 30 août.

"On a besoin à la tête de ce qu'il reste de la droite française de quelqu'un qui soit en situation de rassembler, de permettre à chacun de donner le meilleur de lui-même, de renouer avec le débat, de le faire avec méthode. Aujourd'hui, celui qui a cette expérience, c'est Christian Jacob", explique Jean-François Copé.

De possibles accords LR-LREM aux municipales

Comment faire pour que les Républicains redeviennent audibles auprès des Français ? "Je pense que ce serait bien qu'elle commence à renouer avec l'authenticité et la sincérité, par exemple de ne pas être obligé tout le temps par principe quand on pense qu'une mesure prise par le gouvernement est bonne", estime Jean-François Copé, pour qui le G7 a été une réussite. Les élections municipales de 2020 se profilent.

Faut-il des accords entre LR et LREM ? "Cela dépend des endroits, je pense qu'il faut être pragmatique. Au premier tour, chacun doit aller avec ses couleurs et puis voir ce qu'il en est au deuxième", indique Jean-François Copé. "Ne nous trompons pas de combat. Nous avons en face de nous des populistes, des extrémistes qui veulent prendre le pouvoir et déstabiliser nos pays en Europe et dans le monde", conclut le maire de Meaux, estimant qu'il "est vital que la droite française se reconstruise".

Jean-François Copé, le maire de Meaux et ancien ministre du Budget, soutient le prélèvement à la source.
Jean-François Copé, le maire de Meaux et ancien ministre du Budget, soutient le prélèvement à la source. (VALERY HACHE / AFP)