Cet article date de plus de trois ans.

Municipales : trois nouvelles alliances entre LREM et la droite

écouter (3min)

La République en Marche va conclure un accord avec trois maires venus de la droite et du centre : Orléans, Bourges et la Roche-Sur-Yon

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le maire d'Orléans Olivier Carré (à droite) accueille le Premier ministre Edouard Philippe le 8 mai 2018 (PASCAL PROUST / MAXPPP)

La majorité poursuit son travail de séduction vis-à-vis de ces maires divers droite. Les envoyés spéciaux de la majorité ont conclu un accord avec trois sortants à Orléans, Bourges et la Roche sur Yon. Ils seront soutenus par la majorité en échange de places sur leurs listes pour des marcheurs. Reste à faire valider ces accords par la commission nationale d'investiture de LREM.

Les maires concernés sont tous les trois en rupture de ban avec leur famille d’origine. Olivier Carré, à Orléans, a pris ses distances avec la droite depuis un moment. Le maire de Bourges, Pascal Blanc, est un ex UDI devenu radical. Et le plus surprenant c’est le gaulliste Luc Brouard à la Roche-Sur-Yon, en Vendée, qui n’avait jamais fait un pas vers la majorité avant de signer la tribune des 72 maires en faveur de Macron.
C’est le point commun de ces trois maires : ils ont tous signé cette tribune de soutien au président de la République. C’est aussi le cas de Delphine Bürkli, la maire du 9e arrondissement de Paris, ex-LR, qui annonce qu’elle va défendre les couleurs de LREM à Paris, derrière Benjamin Griveaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.