Objectifs chiffrés : les syndicats de police opposés à cette mesure

La police française doit-elle réaliser des objectifs chiffrés ? Des instructions écrites ont été diffusées dans certains départements, vendredi 18 septembre. Elles concernent notamment les amendes forfaitaires pour usage de stupéfiants.

FRANCE 2

Les objectifs chiffrés ne vont peut-être pas devenir la norme dans la police française mais certains départements ont déjà reçu des instructions écrites concernant les amendes forfaitaires pour usage de stupéfiants. C'est ce que rapporte France 2, vendredi 18 septembre. En direct de la place Beauvau à Paris, vendredi 18 septembre, la journaliste Anne-Claire Poignard évoque "des consignes qui enjoindraient les policiers de terrain à verbaliser au minimum une à deux fois par jour".

Des verbalisations une à deux fois par jour

De son côté, le ministère de l’Intérieur dément une consigne nationale mais confirme cependant des initiatives locales. Les syndicats de police craignent, quant à eux, un retour à la politique du chiffre, dévoile Anne-Claire Poignard. "C’est un non-sens, c’est complètement incohérent. Et puis, d’un territoire à l’autre, les bassins de délinquance ne sont pas identiques", s’insurge Stanislas Gaudon, secrétaire national du Syndicat Alliance Police Nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un membre de la police nationale, le 1er septembre 2020, à Paris.
Un membre de la police nationale, le 1er septembre 2020, à Paris. (PATRICK FOUQUE / AFP)