LREM : une nouvelle permanence prise pour cible

À Foix (Ariège), une permanence de La République en marche a été taguée dans la nuit du lundi 29 au mardi 30 juillet. 

FRANCE 2

Dans la nuit du lundi 29 au mardi 30 juillet à Foix (Ariège), une permanence de La République en Marche a été dégradée. De nombreux tags ont été peints sur la façade, représentant des symboles anarchistes et des messages anti-En Marche. Pour le responsable des locaux Jérôme Azéma, ces tags sont intolérables : "C'est un lieu de démocratie, rappelle-t-il. Constater que des gens viennent le dégrader, c'est toujours désagréable". Les auteurs de l'attaque n'ont pas été identifiés, et le responsable du local compte porter plainte.

20 députés signent une tribune

C'est le dixième local de La République en marche qui subit ce type de dégradations, en seulement quelques jours. Contre ces actions, 20 députés de la majorité ont signé, le 30 juillet, une tribune. "Il ne sera jamais toléré que la violence et la destruction se substituent au dialogue et à la démocratie", ont-ils écrit.

Le JT
Les autres sujets du JT
À Foix (Ariège), une permanence de La République en marche a été taguée dans la nuit du 29 au 30 juillet. 
À Foix (Ariège), une permanence de La République en marche a été taguée dans la nuit du 29 au 30 juillet.  (FRANCE 2)