Affaire de Rugy : sa directrice de cabinet limogée

Nouveau rebondissement dans l'affaire de Rugy. Alors que certains demandent sa démission à la suite des révélations de "Mediapart" sur ces dîners fastueux, le ministre a limogé sa directrice de cabinet. Nicole Klein avait gardé un logement HLM sans l'occuper pendant 12 ans.

FRANCE 3

En déplacement dans la matinée de jeudi 11 juillet à Rochefort (Charente-Maritime), François de Rugy est au coeur d'une nouvelle affaire. Mais là, le ministre ne plaisante pas avec l'éthique, surtout quand cela concerne sa directrice de cabinet ou plutôt, son ex-directrice : Nicole Klein.

De nouvelles révélations

Après de nouvelles révélations de Mediapart, elle a été limogée. Elle occupait un logement HLM à Paris depuis 2001 et l'avait conservé de 2006 à 2018, alors que ses fonctions l'avaient éloignée de la capitale. Préfète dans de nombreuses régions, elle était jusqu'à son entrée au cabinet du ministre, préfete des Pays-de-Loire, en charge par exemple du dossier Notre-Dame-des-Landes. Elle n'occupait donc plus son logement. Le ministre lui a demandé de quitter son poste. "C'est François de Rugy qui souhaite expressément que je parte", a affirmé la principale intéréssée au quotidien Ouest-France.

Certains demandent la démission du ministre de la Transition écologique et solidaire après les révélations de Mediapart sur ces dîners fastueux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicole Klein, alors préfète de Loire-Atlantique, à Matignon le 25 avril 2018.
Nicole Klein, alors préfète de Loire-Atlantique, à Matignon le 25 avril 2018. (ERIC FEFERBERG / AFP)