"Arrêtons-nous !" : un député LREM demande "une pause" dans l'opération d'expulsion de zadistes à Notre-Dame-des-Landes

François-Michel Lambert, député La République en marche, a prévenu mardi sur franceinfo, qu'il "ne faudrait pas qu'un homme, une femme tombe" lors de l'opération d'expulsion de Notre-Dame-des-Landes.

Le député LREM des Bouches-du-Rhône, François-Michel Lambert, à l\'Assemblée nationale en 2016.
Le député LREM des Bouches-du-Rhône, François-Michel Lambert, à l'Assemblée nationale en 2016. (MAXPPP)

Invité de franceinfo mardi 10 avril au soir, le député La République en marche (LREM) des Bouches-du-Rhône François-Michel Lambert a réclamé "une pause" dans l'opération d'expulsion de zadistes à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).

"Seule la paix est la bonne solution"

"On tremble", a-t-il lancé, alors que les heurts mardi ont été plus violents que la veille. "Il ne faudrait pas qu'un homme, une femme tombe, prévient le parlementaire. On a vu que certains sont déterminés, je ne les cautionne absolument pas, mais à la fin, ça peut être un gendarme qui tombe, un journaliste... Est-ce qu'il n'est pas temps de faire une pause dans l'opération ?", s'est interrogé François-Michel Lambert.

C'est pourquoi le député le dit sans détours : "Arrêtons-nous ! Il faut toujours trouver la voie de la paix, dans quelque conflit que ce soit."  François-Michel Lambert rappelle que tout le monde "a en tête le drame de Sivens et de Rémi Fraisse [en 2014]. À chaque fois que la force est trop importante, le drame arrive trop vite", a averti le député de la majorité. "Seul le politique, seule la paix est la bonne solution, pas l'affrontement jusqu'à l'anéantissement de l'un qui ne sera jamais la victoire de l'autre", a poursuivi François-Michel Lambert.