Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Perquisitions à La France insoumise : Edouard Philippe nie "toute instruction individuelle donnée au procureur"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min
Nouveau coup de colère de Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale
Nouveau coup de colère de Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale Nouveau coup de colère de Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Le Premier ministre a été interrogé par Jean-Luc Mélenchon, mardi, à l'Assemblée nationale.

Il affiche son "désaccord profond" avec Jean-Luc Mélenchon. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a assuré, mardi 16 octobre, à l'Assemblée nationale, qu'il n'y avait eu "aucune instruction individuelle donnée au procureur" en lien avec les perquisitions visant La France insoumise. "Il m'appartient de faire prévaloir en toutes circonstances l'indépendance de la justice", a-t-il insisté.

"La décision du procureur a été soumise au contrôle d'un juge des libertés et de la détention, qui est un magistrat du siège parfaitement indépendant", a précisé le chef du gouvernement, disant "pouvoir comprendre" l'émotion et la colère de Jean-Luc Mélenchon. Dans sa question, le leader des "insoumis" avait dénoncé une "perquisition sans motif d'urgence". "Ce n'est plus de la justice, ce n'est plus de la police", avait-il clamé, en accusant indirectement le gouvernement d'avoir influé sur la procédure.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.