"Un cycle nouveau a commencé" : Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "mobilisation unitaire" de samedi

Dans les colonnes de "Libération", le député de La France insoumise assure œuvrer pour le décloisonnement entre les mondes politique, associatif et les syndicats.

Jean-Luc Mélenchon lors de la Fête à Macron organisée par La France insoumise, le 5 mai 2018, à Paris.
Jean-Luc Mélenchon lors de la Fête à Macron organisée par La France insoumise, le 5 mai 2018, à Paris. (MARIE MAGNIN / HANS LUCAS / AFP)

Le leader de La France insoumise voit dans la "marée populaire" prévue samedi 26 mai un "étape importante", qui "nourit les consciences". Dans une interview accordée à Libération, la première depuis plus de cinq ans, Jean-Luc Mélenchon prône "un enracinement de la lutte", alors qu'une soixantaine d'organisations appelle ce samedi à manifester contre la politique d'Emmanuel Macron.

"Il faut que les gens se prouvent à eux-mêmes qu'ils sont en nombre, en force. Ils en on besoin pour vaincre la peur, la résignation, le sentiment d'être isolé et perdu. Macron doit sentir leur souffle sur sa nuque", affirme le député de La France insoumise, qui assure œuvrer pour le décloisonnement entre les monde politique et associatif et les syndicats.

Jean-Luc Mélenchon estime que "la France est en ébullition" et que son parti politique a "tiré les leçons" des premiers mois de Macron et de l'adoption des ordonnances réformant le Code du travail. "Nous ne sommes pas les seuls. C’est ce qui permet la mobilisation unitaire de samedi, à l’appel de 80 syndicats, associations et partis. Un cycle nouveau a commencé", lance-t-il.