"On ne peut pas laisser passer" : Radio France a déposé plainte contre Jean-Luc Mélenchon

Après les mots de Jean-Luc Mélenchon à l'égard des journalistes de franceinfo, Radio France a déposé plainte mercredi contre le leader de la France Insoumise. Guy Lagache, le directeur des antennes du groupe Radio France, explique les raisons de ce dépôt de plainte.

franceinfo

Radio France a déposé plainte mercredi 24 octobre contre Jean-Luc Mélenchon annonce Guy Lagache, le directeur des antennes du groupe. Le leader de la France Insoumise s'était emporté contre les révélations de la cellule investigation de Radio France sur de présumées surfacturations dans les comptes de sa campagne présidentielle de 2017.

franceinfo : expliquez-nous la raison de ce dépôt de plainte ?

Guy Lagache : Nous avons saisi la justice parce que les propos tenus par Jean-Luc Mélenchon sont inacceptables. On ne peut pas laisser nos journalistes se faire attaquer de cette façon. On ne peut pas transiger avec l'intégrité et la crédibilité de nos journalistes mais aussi la sécurité de nos équipes. Quand un leader d'une formation politique appelle à "pourrir" les journalistes de cette maison, on ne peut pas laisser passer. Voilà pourquoi Radio France a décidé de lancer une procédure judiciaire à l'encontre de Jean-Luc Mélenchon.

Qu'est-ce qui vous a le plus choqué ? Ce sont les insultes, "abrutis, menteurs, tricheurs", ou cette incitation à la violence ?

C'est quelque chose de global. Nous faisons notre travail de façon sérieuse, de façon indépendante avec rigueur et impartialité. L'information est un des piliers essentiels de cette maison, une valeur cardinale de Radio France à laquelle nous sommes très attachés, et une valeur à laquelle le public et le citoyen que nous sommes tous, est très attaché aussi. Et là, on dit "stop". Voilà la raison pour laquelle on mène cette plainte. Parce qu'il s'agit à un moment donné de revenir à la raison. Nous faison notre travail professionnellement, avec beaucoup de rigueur, et dans un souci d'éclairer et de mettre en perspective les faits que nous mettons à l'antenne et que nous apportons à notre public.

Vous apportez votre soutien à la cellule investigation de franceinfo à l'origine de la colère de Jean-Luc Mélenchon ?

Radio France, par ma voix, apporte évidemment son soutien. La présidente, évidemment apporte son soutien. Elle apporte son soutien à la cellule investigation et à l'ensemble des journalistes visés par les propos tenus. Je rappelle que la cellule investigation de Radio France fait de l'investigation pour toutes les antennes de cette maison. Il y a eu les enquêtes sur les comptes de campagne d'Emmanuel Macron, de Marine Le Pen, de François Fillon... Bien évidemment, nous avons fait ce travail sur l'ensemble des candidats principaux à l'élection présidentielle de 2017. 

On peut tout de même critiquer les médias ?

Evidemment que la critique est acceptable. Elle est saine. En revanche, quand on nous attaque avec la virulence avec laquelle on s'est attaqué aux journalistes de la maison, on se doit de prendre position et d'affirmer le fait qu'on ne se laisse pas faire. 

Jean-Luc Mélenchon est-il toujours le bienvenu sur les antennes de Radio France ?

Jean-Luc Mélenchon, comme tous les autres leaders politiques, reste le bienvenu sur les antennes de Radio France. Nous n'avons pas d'agenda politique, nous ne sommes à la solde de personne. Nous faison notre travail en toute indépendance et ça ne plaît pas à tout le monde. Mais c'est aussi la fonction de journaliste d'informer sur la façon avec laquelle nous le faisons.

Guy Lagache, directeur des antennes du groupe Radio France.
Guy Lagache, directeur des antennes du groupe Radio France. (FRANCEINFO)