La présidente du Média, Aude Lancelin, dénonce un "putsch" et démissionne

La journaliste, à la tête de l'organe de presse, accuse une "coalition" de s'être liguée contre elle alors que l'assemblée générale doit élire un nouveau bureau.

La journaliste Aude Lancelin, sur le plateau du Média, à Montreuil, le 18 septembre 2018.
La journaliste Aude Lancelin, sur le plateau du Média, à Montreuil, le 18 septembre 2018. (ALAIN JOCARD / AFP)

"C'est avec la fierté du travail accompli, que je démissionne aujourd'hui", écrit Aude Lancelin. La journaliste, qui avait pris la direction du Média en juillet 2018, annonce son départ, mardi 9 avril, dans un communiqué publié sur Twitter. Alors qu'une assemblée générale doit élire, mardi soir, un nouveau bureau, Aude Lancelin accuse une "coalition" d'avoir préparé une "prise de contrôle extérieure" et préfère donc se retirer. "Cette coalition a pour but avoué, exposé devant témoins, de renverser l'actuelle direction", poursuit-elle.

 "Le résultat est connu d'avance. Celui-ci a été imposé par une écrasante majorité de personnages n'appartenant pas à notre équipe et dont, à une exception près, aucun n'est journaliste", écrit-elle.

Lancée en janvier 2018, Le Média, une web-télé proche de La France insoumise, a souvent défrayé la chronique au cours de sa courte existence : départs successifs, luttes internes, absence de neutralité, gestion financière opaque... L'arrivée d'Aude Lancelin, pour succéder à Sophia Chikirou à l'été 2018, avait déjà été mouvementée

Franceinfo est partenaire de la consultation "Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" avec Make.org, Reporters d’Espoirs et plusieurs autres médias. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.