Cet article date de plus de cinq ans.

L'affiche de la Gay Pride de Metz fait bondir le FN

Le Front national de la région Lorraine dénonce l'affiche sur laquelle on peut lire "Toutes les folles ne sont pas au front" et demande le retrait de la subvention accordée par la région à l'association organisatrice de l'événement. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

"Florian, Fabien, Steeve et les autres... Toutes les folles ne sont pas au front." L'affiche de la Gay Pride de Metz (Moselle), prévue le 13 juin, hérisse le Front national. Couleurs gaies, qui organise l'événement, fait référence aux nombreux élus et cadres homosexuels au FN, rapporte jeudi 28 mai le site Loractu.fr. Sont visés, Florian Philippot, bras droit de Marine Le Pen, Fabien Engelmann, maire de Hayange (Moselle) et Steeve Briois, maire d'Hénin-Beaumont  (Pas-de-Calais).

L'affiche représente des rangers – comme ceux que portent les militaires ou les skinheads – en train de piétiner un rainbow flag, symbole de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans'). Le 12 mai, le président du groupe FN à la région Lorraine a écrit au président du conseil général pour dénoncer l'affiche. "Il va de soi, à la simple vision de cette affiche, que l'incitation à la haine et à la violence envers nos élus est évidente et suggérée", explique Thierry Gourlot, conseiller régional FN.

"Un scandaleux détournement de l'argent public"

L'élu dénonce aussi une "propagande homophobe" et demande au président du conseil régional de "surseoir au versement" d'une subvention de 6 000 euros accordée par la région Lorraine à Couleurs Gaies. Thierry Gourlot s'insurge également conte le "scandaleux détournement de l'argent public par des pseudo-associations sans scrupules".

"Ces propos du groupe Front national de la région Lorraine nuisent gravement à l'honneur et la réputation du Centre LGBT de Metz [géré par Couleurs gaies] ainsi qu'à l'image de ses responsables, tous bénévoles. Nous les dénonçons avec force", a réagi l'association organisatrice de la Gay Pride auprès de Loractu.fr, qui rappelle que Couleurs gaies "dénonce depuis plusieurs mois la présence d’homosexuels dans les instantes dirigeantes du FN alors que ce parti est, selon [l'association], 'homophobe'"

L'affiche présente de fortes similitudes avec l'imagerie de la propagande de guerre. Francetv info a d'ailleurs retrouvé une affiche italienne de la seconde guerre mondiale qui semble avoir servi de modèle, au moins au niveau de la botte.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.