Roselyne Bachelot, une ministre aux multiples facettes

Elle avait assuré qu’elle ne retournerait pas en politique. Et pourtant, Roselyne Bachelot a finalement accepté le poste de ministre de la Culture lundi 6 juillet.

France 3


C’est peut-être l’une des nominations les plus inattendues. Roselyne Bachelot a récupéré le ministère de la Culture lundi 6 juillet et fait partie des nouveaux visages du gouvernement dirigé par Jean Castex. Déjà ministre par le passé lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy, elle avait pourtant assuré qu’elle ne retournerait pas dans la sphère politique française. 

Une carrière dans les médias

Entre son départ de la vie politique en 2012 et sa récente nomination, Roselyne a brillé par la diversité de ses fonctions. Elle s’est rapidement fait une place de choix dans les médias, alternant entre un rôle de chroniqueuse et celui d’animatrice sur une chaîne d’information. Elle a même lu Les monologues du vagin sur scène aux côtés de Marlène Schiappa. Désormais, elle va devoir tenter de relancer un secteur culturel français en crise et frappé de plein fouet par la crise liée à l’épidémie de Covid-19. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, arrivant au premier Conseil des ministres après le remaniement, le 7 juillet 2020. 
Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, arrivant au premier Conseil des ministres après le remaniement, le 7 juillet 2020.  (LUDOVIC MARIN / AFP)