Pneus neige obligatoires, blocage des prix du gaz, fin des extensions de terrasses à Paris... Tout ce qui change au 1er novembre

Le mois de novembre est notamment marqué par le début de la trêve hivernale. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des pneus neige entreposés dans un garage (illustration). (PAULO MARIA / DPPI MEDIA / AFP)

Début de la trêve hivernale, fin des extensions de terrasses à Paris ou encore gel des prix du gaz… Point par point, franceinfo vous détaille les nouveautés à partir de ce lundi 1er novembre.

Les prix du gaz sont gelés

Les prix du gaz auraient dû augmenter d'environ 15%. Mais le Premier ministre Jean Castex a annoncé fin septembre "un bouclier tarifaire" avec le blocage du tarif réglementé du gaz pour répondre à la flambée générale des prix de l'énergie. Ces tarifs, qui avaient augmenté de 12,6% en octobre, ne doivent plus bouger avant fin 2022.

Le prix de certains paquets de cigarettes doit en revanche augmenter de dix centimes environ.

La trêve hivernale débute

C'est le premier jour de la trêve hivernale, qui va s'étendre jusqu'au 31 mars 2022. Cela signifie que les locataires ne peuvent plus être expulsés de leurs logements.

La taxe d'habitation est également réduite de 30% pour les 20% de foyers qui sont encore redevables de cet impôt. Il sera définitivement supprimé pour tous en 2023.

Les pneus neige ou chaînes sont obligatoires en montagne

Les automobilistes doivent équiper leurs véhicules en pneus neige ou bien détenir des chaînes à neige dans leur coffre dans tous les territoires montagneux du pays (Alpes, Corse, Massif central, Massif jurassien, Pyrénées, Massif vosgien).

Les préfets de 47 départements ont dû établir la liste des communes où ces équipements deviennent obligatoires. Dans le Cantal, la Haute-Loire, la Haute-Savoie ou le Puy-de-Dôme, la mesure concerne l'ensemble du territoire. Dans les Hautes-Pyrénées, 55 communes sur 469 sont concernées, car elles sont situées au-dessus de 1 000 mètres d'altitude. Un 48e département, l'Hérault, qui était initialement inclus dans la liste, n'est plus concerné, rapporte France Bleu

Le 4 octobre, le ministère de l'Intérieur avait annoncé une saison de tolérance pour cette année, expliquant que les manquements ne seraient "pas sanctionnés cet hiver". Les signalements de contrôles de police pour alcoolémie ou consommation de stupéfiants sur des applis de type Waze sont également restreints.

Les terrasses éphémères à Paris, c'est fini

Les bars et restaurants parisiens qui avaient pu étendre leurs terrasses sur les trottoirs ou les places de stationnement à la faveur du Covid-19 pour favoriser les rassemblements en extérieur sont priés de plier bagage. A partir de lundi, ces terrasses éphémères doivent officiellement disparaître.

L'aide psychologique pour les mineurs est prolongée

Le dispositif "PsyEnfantAdo" qui permet aux enfants de 3 à 17 ans de consulter un psychologue partenaire gratuitement pendant dix séances, est prolongé.

Il avait été lancé en avril pour venir en aide aux enfants et adolescents souffrant de divers troubles ou de dépression en raison de la crise du Covid-19. Il est censé être actif jusqu'en janvier 2022, selon le site du ministère de la Santé.

Les retraites sont revalorisées

Les retraites complémentaires du privé (Agirc-Arrco) sont revalorisées de 1%. La valeur de service du point passe de 1,27 à 1,28 euros.

Les retraites agricoles les moins élevées sont elles aussi revalorisées, de 75% à 85% du Smic agricole.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement de Jean Castex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.